Les podestats à Marseille

francese

 En révisant les dates de la documentation municipale de Marseille nous relevons qu’à la différence de ce que Bourrilly rapporte, la dernière mention des recteurs de la Confrérie ne date pas de 1220, mais bien d’un an avant, plus précisément au cours de l’automne 1219. Il y a ainsi deux documents. Dans le premier document les recteurs protégeaient (contre les revendications de Saint-Victor) Pierre de Saint-Jacques, qui avait prêté de l’argent au Vicomte Roncelin. En échange, il avait reçu pour gage une partie de la seigneurie de Marseille, et ce au nom de la ville. Alors que dans le second document, les recteurs  écrivirent au roi de Bugie, lui recommandant le citoyen Bernardus Bonafollus comme consul local pour les marchands [1] .

Le changement entre le régime des recteurs au podestat aurait donc eu lieu au cours de 1220: nous pouvons le déduir, puisque cette même année les Génois traitèrent avec les recteurs de Marseille au sujet d’une sagitta qui s’était réfugiée dans la baie d’Hyères [2]  et aussi parce que le podestat Milanais Carlevarius de Ozano est attesté en fonction pour la première fois le 19 Octobre 1220 [3]. Il est probablement resté au pouvoir de l’automne 1220 à février 1223, puisqu’il est mentionné dans deux documents datant de 1222 et qu’il est identifié comme podestat de Marseille par le chroniqueur génois Marchisius en 1223 [4].

[1] Les deux documents ont une datation vérifiable en style pisan: le premier anno ab incarnatione eiusdem MCCXX, indictione VIII, nono die mensis Octobris (Guerard, op.cit., n. 929); le deuxième anno MCCXX, indictione VIII, tercio idus Novembris (Archives Municipales de Marseille, HH 334).

[2] Luigi Tommaso Belgrano et Cesare Imperiale di Sant’Angelo (Eds.), Annali genovesi di Caffaro e de’ suoi continuatori dal MXCIX al MCCXCIII, II, Genova 1901, p. 166.

[3] Bourrilly, op. cit , pièces justificatives n. XXIV avec la date 1221.

[4] Les documents qui mentionnent Carlevarius de Ozano sont : 19 octobre 1220 (ibid., n XXIV du 1221. ), 5 Novembre 1220 ( Archives Municipales de Marseille, AA12 -4); 1222 mai 2 et 20 20 (Bénoit , op. cit. n 67, p 166 et n. 68, p. 166, daté 1223 ), 16 Août 1222 (Archives Municipales de Marseille , CC 1785 ); Belgrano et Imperiale di Sant’Angelo (Eds.), Annali genovesi di Caffaro, cit. p. 191.


Enrica Salvatori

Vedere Crediti Voir Crédits

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *