La Lune

francese De nombreux documents donnent dans leur section consacrée à la datation le mot luna suivi d’un nombre ordinal, qui indique combien de jours se sont écoulés depuis la nouvelle lune. Donc, si on lit, par exemple, luna V, cela signifie que le document a été écrit dans le cinquième jour du mois lunaire, dont le début est précisément le jour de nouvelle lune. Le principe de base est que le nouveau jour de pleine lune est considéré comme le premier jour du mois lunaire, le deuxième jour est appelé luna II, et ainsi de suite.

Comme pour les autres indications chronologiques (indiction, épacte, concurrent), les rédacteur de documents possédaient des tableaux de concordance, résumés, écrits, dans lesquels les différents cycles (y compris celui de la lune) étaient indiqués avec leurs correspondances. Cela signifie que l’indication de la lune, quand elle est présente, ne répond pas à la condition astronomique du satellite. En fait, j’ai d’abord pensé utiliser des calendriers perpétuels fondés sur l’astronomie et des logiciels correspondants. Il en exite beaucoup (j’ai été très impressionnée par Stellarium), mais tous proposent une reconstruction réaliste des phases de la lune : ils ne sont donc pas particulièrement utiles pour vérifier la date indiquée dans le document.

La position de la lune donnée par les parchemins est, quant à elle, décalée d’un à trois jours par rapport à celle de la lune astronomique, que retourne le logiciel, ce qui rend toute vérification inutile.
Après avoir consulté un collègue, j’ai découvert que le seul texte qui permet de contrôler les phases de la lune est le manuel de Grotefend:

H. Grotefend, Handbuch der historischen Chronologie des deutschen Mittelalters und der Neuzeit, Hannover 1872.
L’Art de  vérifier les dates propose également un calendrier lunaire, et que les auteurs disent qu’il est valable seulement pour l’époque moderne et honnêtement, je n’arrive pas à le comprendre.

Voici le dilemme: si j’ai du mal à comprendre le texte en français … comment puis-je comprendre le texte allemand de Grotefend?

Existe-t-il quelque bonne âme pour m’aider? Le texte peut être trouvé à cette adresse et, si je comprends bien, on y parle des cycles lunaires à la page 7. Ma question est la suivante: en sachant l’année et le jour (et donc aussi l’épacte) comment puis-je savoir la lune? Ou vice versa, ayant l’année, le mois et la lune, comme puis-je récupérer le jour avec précision?

fasi-lunari


Enrica Salvatori

Vedere Crediti Voir Crédits

You may also like...

1 Response

  1. Merci à Denis Muzerelle qui a singalé son logiciel “MILLESIMO”, accessible à cette adresse: http://www.palaeographia.org/millesimo/index.htm
    Il fournit notamment l’âge de la Lune à n’importe quelle date du Moyen Age, et un tableau détaillé des phases de la lune.
    Très utile! Mais j’ai commencé à vérifier mes dates avec la lune et je trouve plus ou moins le même écart que j’ai vu avec l’utilisation du logiciel Stellarium. Presque toujours la différence est de 1 jour (une lune) mais parfois même de deux. Peut-être que les moines de Marseille utilisaient d’autres tables avec les phases de la lune?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *