Cycle lunaire et cycles

francese

Dans les documents de Marseille on trouve rarement attestée, dans la section sur la datation, le “cycle”.

Par exemple, dans un document du cartulaire de Saint-Victor publié par Guérard n. 188 on lit:

Facta ista karta donatione in monasterio sancti Genesii, obedientia sancti Victoris Massiliensis, anno ab incarnatione Domini nostri Ihesu Christi M° XL°, inditione VIII, ciclus ejusdem anni XII°, kalendas marcias, in vigilia Pasche, regnante nullo rege Provincie atque Burgundie

À part le cycle, la datation pose quelques problèmes, car il n’arrive jamais que Pâques tombe début Mars, et dans ce cas particulier, en 1039 et 1040, Pâques tombait le 15 et le 6 Avril. Si ici l’incarnation était le 25 Mars (et n’etait donc pas une incarnation vulgaire), connaître le jour de la rédaction en Mars est trés important.

En glissant sur le jour, la date ci-dessus indique l’année de l’incarnation 1040 avec l’indiction VIII:  ça vaut (en supposant l’indiction de Béde):

  • pour le calcul de Pise: du 24 septembre 1039 au 24 mars 1040

  • pour l’incarnation vulgaire: du 25 décembre 1039 au 24 décembre 1040

  • pour l’incarnation de Florence: du 25 mars 1040 au 23 septembre 1040

Le cycle peut nous aider à résoudre le problème? Arthur Giry (§ XIV) distingue le cycle lunaire du cycle de dix-neuf ans «plus communément appelé, par les modernes, le Nombre d’Or».

Le cycle de la lune ou lunaire est une révolution de dix-neuf années, après lesquelles on recommence le décompte à un, en continuant jusqu’à dix-neuf, en un cercle perpétuel. La différence entre les deux cycles est que le cycle de la lune commence trois ans plus tard que celui de dix-neuf ans. La différence, dit Giry, vient des Juifs, qui commencent le cycle de la lune à l’équinoxe d’automne avec leur mois tisri et qui ont commencé à l’utiliser en 338 après J.-C. Les éditeurs de cartes, soutient Giry, commençaient le cycle  avec le mois de janvier (anticipation de 9 mois sur le cycle lunaire des Juifs).

Le cycle de dix-neuf ans vient des Grecs d’Alexandrie. Il commence en janvier, bien que l’on trouve des documents où il commence en mars. Pour Giry ce cycle a prévalu sur l’autre en Occident.

De janvier à décembre 1040 le cycle de dix-neuf ans était le 15ème,  alors que le cycle lunaire était le 12ème: dans ce parchemin on utilise donc le cycle lunaire, mais ce n’est  pas une aide pour connaître bien la date: il restreint simplement le choix à 1040.

Une autre indication vient du fait qu’on lit que le royaume de Bourgogne et de Provence était sans guide, mais cette indication ne semble pas facile à résoudre. Formellement, le royaume était soumis à l’empereur d’Allemagne, et en particulier, à partir de l’automne 1038, à Henri III le Noir, fils de Conrad II le Salique (décédé le 4 juin 1039). Henry a été couronné empereur officiellement seulement en 1046, mais je ne pense pas que cela puisse justifier l’indication regnante nullo rege pour les années 1039-1040.

Nous n’avons donc pas pu établir complètement cette date: en cas d’édition, nous devrions indiquer entre crochets la date <1040 mars-avril>.


Enrica Salvatori

Vedere Crediti Voir Crédits

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *